Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain



25 août 2014

Valley of Fire : jour 2

Vendredi 22 août :

Qui dit camping dit réveil matinal. Nous en profitons pour aller faire un nouveau tour dans le parc de Valley of Fire. La douce lumière du matin met merveilleusement bien en valeur toutes ces couleurs et formes étonnantes.






Et pour ne rien gâcher, ici les routes sont un peu plus agréables que le périphérique parisien que nous retrouverons dans un peu moins d'un mois. Le simple fait de parcourir la route qui traverse le parc du sud au nord est un véritable enchantement.




Nous profitons de cette belle lumière pour retourner voir Crazy Hill où la palette de couleurs est incroyable ...






 ... et Fire Wave où nous n'avons pas eu droit au soleil hier soir. Même s'il est préférable de venir voir cette vague de pierre en fin de journée (le matin l'orientation de la lumière n'est pas top), ce n'est pas si mal que cela.



Les environs de Fire Wave méritent également une petite visite.





Notre prochain arrêt est pour Nike Rock.




Tout le monde a compris pourquoi « Nike » ? Mais si, sous le rocher, en rouge, on retrouve la virgule-logo de Nike.

En milieu de matinée nous quittons le parc, direction Death Valley, la Vallée de la Mort. Parmi les différents itinéraires qui s'offrent à nous, nous choisissons de privilégier les petites routes.

Très vite, surprise, nous rencontrons deux oasis sur notre route, en plein milieu du désert. Étonnant de trouver ces tâches vertes en plein cœur d'une des zones les plus arides des États-Unis. Dans le premier oasis (Blue Point Spring) s'épanouissent une douzaine de palmiers dont cinq sont parfaitement alignés. On pourrait croire qu'ils ont été plantés là par un jardinier maniaque de la symétrie.



Dans le deuxième oasis (Rogers Spring), une source permanente (1 500 litres par minute) a donné naissance à un petit lac dont les eaux sont à la température constante de 26/27 degrés. Mais impossible de s'y baigner car on y trouve un organisme qui en s'introduisant par les voies nasales peut entraîner la mort. C'est peut être très bien ainsi car nul doute que sans cette charmante bestiole la zone serait surpeuplée, polluée et que les poissons qui vivent là auraient disparu depuis longtemps.




Encore une grosse demi-heure de route dans des paysages désertiques colorés …


… et nous allons faire une petite randonnée dans le canyon Anniversary Narrows qui comprend une section étroite d'environ 500 mètres de long. Ce canyon est très différent des autres slot canyons que nous avons parcourus jusqu'à présent : couleur blanche plutôt que rouge, épais bancs de roche au lieu de parois finement sculptées, absence du grès remplacé par une sorte de calcaire. Grâce à sa hauteur (jusqu'à plusieurs dizaines de mètres) et à ses épais bancs rocheux de couleur blanche, contrairement à ce que nous pensions avant d'arriver, le charme opère pleinement.








La poursuite de notre route en direction de la Vallée de la Mort nous conduit à travers l'immense banlieue de Las Vegas. Encore une heure de route et nous arrivons à Pahrump, une ville sans charme. C'est là que nous passerons la nuit, dans un hôtel-casino vieillot. Pahrump est en effet située au Nevada, le seul état où les jeux sont autorisés, et tout près de la frontière Californienne. Une position géographique idéale pour attirer un public accro au casino.

Ce soir nous mangeons au casino. Aujourd'hui c'est buffet fruits de mer. Comme souvent dans les casinos, le buffet n'est pas cher, mais n'a rien d'extraordinaire. Heureusement, il y a une montagne de pattes de king crabe et des glaces succulentes. Accompagnées d'une chantilly parfaite, c'est un régal.

distance randonnée(s) de la journée = 8 km   /   distance randonnées cumulée = 429 km