Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain




27 mai 2014

Circuit du nord-est : notre arrivée au lac Ba Be et la grotte de Hua Ma

Samedi 24 mai :

Ce matin nous quittons Cao Bang pour rejoindre le lac Ba Be. La route nous fait traverser plusieurs zones paysagères de cultures. Des rizières bien sûr …


… mais également d’immenses plaines couvertes de cultures de tabac.





En fin de matinée nous arrivons en vue du lac Ba Be …



… et du petit village de Pac Ngoï où nous allons loger deux nuits.


Nous nous installons chez notre famille d’accueil où nous sommes très bien reçus. Pour une maison d’hôtes, c’est presque le luxe ici : salle de bain et toilettes correctes et nous avons droit à une chambre privée (notre chambre est séparée de l’espace commun par des cloisons de bois). Après un excellent déjeuner nous avons quartier libre jusqu’à 16h. Il fait une chaleur d’enfer, impossible d’aller dehors, nous en profitons donc pour faire une petite sieste.


Vers 16h la chaleur est à peine moins forte mais le soleil est passé derrière la montagne qui domine le village de Pac Ngoï. Nous partons donc pour une petite balade en vélo le long de la rivière qui alimente le lac Ba Be.



Après une dizaine de kilomètres nous arrivons à la grotte de Hua Ma. Une ascension d’environ 400 marches nous amène à l’entrée de la grotte. Nous arrivons en haut en nage, la chaleur contre la paroi rocheuse est torride ! Mais dès que nous nous plaçons devant l’entrée, nous sentons un courant d’air presque glacial. Une extraordinaire sensation de bien-être nous enveloppe !


Cette grotte, peu connue, est pourtant assez intéressante. Elle fait plusieurs centaines de mètres de long et se termine au niveau d’une immense salle.




Lorsque nous ressortons de la grotte, la chaleur à l’extérieur nous semble encore plus forte. Il faisait tellement frais dans la grotte que nous avons l’impression d’entrer dans un four. Arrivés en bas nous faisons une pause dans une petite buvette qui propose des boissons fraîches. La télé retransmet un match de volley féminin entre le Vietnam et la Thaïlande. Notre guide et notre accompagnatrice sont très intéressés et nous le regardons pendant un moment. Puis c’est le retour jusqu’à notre maison d’hôtes.

Ce soir le repas est excellent ! Un regret toutefois : seul le chef de famille le partage avec nous, le reste de la famille est installé à l’arrière. Dommage ! Mais la convivialité est quand même présente (moins que lors de nos treks à Mai Chau et Sapa). L’alcool de riz aussi (au moins autant que lors de nos treks à Mai Chau et Sapa). Notre chauffeur (tee-shirt bleu) est en pleine forme, c’est lui qui est aux commandes ce soir !



Ce soir nous aurons du mal à trouver le sommeil. La faute à la chaleur.

26 mai 2014

Circuit du nord-est : la grotte de Nguom Ngao et les chutes de Ban Gioc

Vendredi 23 mai :

Grosse journée de route aujourd’hui puisque nous partons visiter les chutes de Ban Gioc situées à 90 km de Cao Bang, soit 180 km aller-retour. C’est une distance importante pour le nord Vietnam où on roule rarement à plus de 30 km/h de moyenne. Heureusement la route est bonne et pour une fois notre chauffeur peut rouler un peu plus vite. Ce matin en chemin nous faisons une petite halte au « village des couteaux ». Dans ce petit village d’une douzaine de familles tout le monde fabrique des couteaux, ou plutôt des tranchoirs et des machettes. Ils sont réputés être d’une excellente qualité puisque réalisés à partir de lames d’amortisseur de poids-lourds. Nous nous arrêtons pour voir travailler une de ces familles. Ils en profitent pour s’offrir une petite pause et partager avec nous un thé vert plutôt corsé.



Juste avant d’arriver aux chutes de Ban Gioc nous allons visiter l’immense grotte de Nguom Ngao. Cette grotte est l’une des plus spectaculaires du Vietnam et on peut l’explorer sur environ un kilomètre. Non seulement cette grotte est très intéressante, mais la pause fraîcheur qu’elle nous offre, alors qu’il fait déjà plus de 35°C à l’extérieur, est pour nous un vrai délice.






Nous quittons la fraîcheur de la grotte de Nguom Ngao pour rejoindre les chutes de Ban Gioc qui s’étagent sur trois niveaux. Sur 300 mètres de large et 50 mètres de haut, la rivière Quay Son forme les chutes les plus connues et les plus belles du Vietnam. Une fois encore nous ne sommes plus qu’à quelques dizaines de mètres de la Chine, puisque ces chutes se partagent entre les deux pays (la frontière se situe au milieu de la rivière).





Le débit de ces chutes varie considérablement entre la saison sèche et la saison des pluies. Nous sommes actuellement à la fin de la saison sèche, mais afin de vous donner une idée des chutes à la saison des pluies, nous vous présentons une photo prise pendant cette saison que nous avons trouvée sur internet. La différence est impressionnante ! Le spectacle doit être extraordinaire à cette époque de l’année.


Au retour nous prenons le temps d’admirer les paysages de cette région. Pains de sucre et maïs : un grand classique ici !






Nous effectuons plusieurs arrêts en cours de route. Le premier pour faire le tour d’un petit village situé dans un environnement splendide où la spécialité est la fabrication d’encens (des bâtonnets d’encens sèchent sur la terrasse de la maison de la 4ème photo / de l’encens sèche sur la 5ème photo / préparation des bâtons support de l’encens sur la 6ème photo). Si le paradis sur terre existe, il n’est peut-être pas très loin de ce village. Nous nous arrêtons chez une famille qui fabrique les bâtons (à partir de bambou) sur lesquels l’encens sera fixé. Nous aurons droit au thé vert et bien évidemment à un verre d’alcool de riz !









Encore quelques arrêts et quelques belles rencontres …





Notre dernier arrêt avant de rejoindre Cao Bang sera pour acheter des prunes pas mûres. Nous n’avons pas compris pourquoi mais les vietnamiens adorent manger des fruits pas mûrs et souvent ils les assaisonnent de sel et de piment. Très étrange pour nous !


23 mai 2014

Circuit du nord-est : de Bao Lac à Cao Bang

Jeudi 22 mai :

Nous quittons Bao Lac et prenons la route plein Est pour rejoindre la ville de Cao Bang. Nous avons 130 kilomètres de route à faire. Nous évoluons à travers de jolis paysages même si ils sont moins spectaculaires que ceux que nous avons rencontrés jusqu’à présent.











Petit arrêt à un spa. Il affiche complet, nous ne pourrons donc pas en profiter. Dommage car la chaleur est étouffante !






Il est temps de partir ! Les baigneuses et les baigneurs du spa en ont assez d’être reluqués et ils se dirigent tous dans notre direction. Heureusement notre 4x4 n’est pas loin. Fuyons !


Auprès de ces trois bambins qui attendent patiemment que leurs parents aient terminé les travaux dans les champs nous pouvons nous arrêter sans risquer grand-chose.


Au détour d’un virage, nous tombons sur une installation de concassage mobile. Pratiquement tout est fait à la main, et pour l’écrasante majorité des tâches, par des femmes !

* concassage primaire :


* alimentation du concassage secondaire :


* concassage secondaire :



* reprise et chargement du produit fini :


Nous arrivons à Cao Bang où après un peu de repos nous allons faire un tour dans la ville : visite du marché central, balade dans le centre-ville, …

Ce soir nous mangeons dans une gargote réputée auprès des Vietnamiens. Nous y mangeons une très bonne cuisine locale qui n’a rien à voir avec ce qui est servi dans les restaurants pour touristes. Depuis que nous avons commencé notre « tour organisé », nous n’arrêtons pas de faire des découvertes culinaires !



Après le repas nous allons faire un petit tour dans Cao Bang avec toute notre équipe …


Non, non, nous ne sommes pas encore à Las Vegas, cela n’est prévu que dans quelques semaines. C’est juste un bijoutier de Cao Bang qui a la folie des grandeurs et sans doute pété un plomb !

Une tournée générale de thé glacé (nous sommes sérieux !) et tout le monde rentre à l’hôtel.